Où faire une abdominoplastie à Paris

L’abdominoplastie est une intervention de chirurgie esthétique visant à corriger l’affaissement des tissus de l’abdomen et du ventre qui peut survenir à la suite de diverses conditions, comme la grossesse et une perte de poids importante, que nous verrons en détail plus loin.

L’opération d’abdominoplastie vise donc à donner au patient un abdomen plat et serré en éliminant l’excès de peau ou de tissu graisseux qui, comme nous l’avons dit, a pu s’accumuler :

  • après la grossesse
  • à la suite d’une perte de poids importante, qui laisse généralement le patient avec un certain excès de peau dans la zone abdominale.
  • comme intervention chirurgicale pour l’abdomen affecté par un diastasis des muscles abdominaux, une pathologie impliquant l’éloignement des muscles droits de l’abdomen, qui peut se produire après une grossesse ou en raison d’une prise de poids excessive.

De nombreuses conditions peuvent entraîner un relâchement de la zone abdominale, notamment lorsque vous perdez beaucoup de poids après un régime ou une grossesse, la peau et les tissus peuvent perdre leur tonicité et leur texture et s’affaisser. Bien que la majeure partie de l’excès de graisse ait été éliminée, il reste de la peau et une quantité variable de graisse dans la zone abdominale, ce qui donne lieu à un abdomen flasque et peu tonique qui a tendance à s’affaisser vers le bas et constitue un problème non seulement esthétique mais aussi fonctionnel, car il est inconfortable et entrave les mouvements.
Cette situation, contrairement à ce que l’on peut penser, peut difficilement être résolue par un régime ou des exercices physiques : une chirurgie plastique abdominale est nécessaire pour rétablir une situation d’adhérence de la peau aux muscles abdominaux sous-jacents et permettre au patient de retrouver une silhouette harmonieuse.

Limites d’âge pour la chirurgie abdominale

Le patient idéal pour la chirurgie abdominale n’a pas d’âge défini : l’intervention s’adresse à tous les patients qui présentent, comme nous le disions, une accumulation de graisse et de peau dans la zone abdominale, difficile à éliminer par d’autres méthodes.

Pour subir une opération d’abdominoplastie, il suffit d’être âgé de plus de 18 ans et d’être en bonne santé, c’est-à-dire de ne pas avoir :

  • problèmes cardiaques
  • diabète
  • problèmes de coagulation
  • ne pas fumer

Il est également important qu’avant l’abdominoplastie, le patient ait atteint son poids cible, sinon les résultats de la chirurgie abdominale seront perdus.

Abdominoplastie et mini-abdominoplastie : différences

La mini-abdominoplastie est une version “réduite” et moins invasive de la chirurgie abdominoplastique. De nombreux patients, même s’ils ne présentent pas une accumulation excessive de graisse et de peau dans la zone abdominale, viennent consulter le chirurgien plasticien pour une abdominoplastie principalement en raison d’un problème de relâchement des tissus après une perte de poids ou une grossesse : pour ces patients, une mini-abdominoplastie, éventuellement combinée à une liposculpture de l’abdomen, peut être le bon choix et être moins invasive pour donner au patient un abdomen tonique.

La différence entre les deux opérations est en fait minime et ne concerne que la taille de l’intervention : après une évaluation minutieuse du problème et en fonction de l’étendue de la zone à traiter, le chirurgien décidera de réaliser une abdominoplastie traditionnelle ou d’opter pour une mini-abdominoplastie.

D’une manière générale, la mini-abdominoplastie est moins invasive car elle n’implique jamais la reconstruction du nombril, ce qui est possible avec l’abdominoplastie, et convient généralement aux patients qui ont un problème d’excès de peau et de graisse dans le quadrant inférieur de l’abdomen, tout en gardant le quadrant supérieur bien tonifié.

Contrairement à l’abdominoplastie complète, qui peut nécessiter une nuit d’hébergement, la mini-abdominoplastie est réalisée en ambulatoire et ne dure que deux heures.

En revanche, la mini-abdominoplastie ne résout pas le diastasis des muscles abdominaux : il s’agit de l’écartement entre les deux muscles droits de l’abdomen qui peut se produire à la suite d’une prise de poids ou d’une grossesse. Dans ce cas, une abdominoplastie complète est nécessaire pour résoudre le problème.

Ombiloplastie : quand est-elle nécessaire ?

L’ombilicoplastie, ou chirurgie de reconstruction du nombril, est associée à l’abdominoplastie dans tous les cas où il est nécessaire, après avoir retiré l’excès de peau et de graisse, de repositionner le nombril à son emplacement d’origine.

Comme nous l’avons vu, la nécessité ou non de réaliser une ombilicoplastie est l’élément discriminant qui fait la différence entre une mini-abdominoplastie et une abdominoplastie complète.

Quels sont les risques de l’abdominoplastie ?

L’abdominoplastie ne présente pas plus de risques ou de complications que toute autre intervention chirurgicale.

Immédiatement après l’opération, il est possible de ressentir une perte de sensation dans la zone abdominale, qui sera toutefois récupérée dans les semaines suivantes.

Les complications comprennent le très faible risque de :

  1. le sérome, qui est une accumulation de lymphe et de sérum dans la zone chirurgicale
  2. l’infection ou la déhiscence de la plaie, qui ne se produit que dans de rares cas et peut également être traitée préventivement avec un simple antibiotique.

Ces deux cas de figure sont très rares et, s’ils se produisent, ils présentent rarement un risque pour la santé du patient. C’est pourquoi l’abdominoplastie peut être abordée avec confiance et sans crainte.

Anesthésie et chirurgie préopératoire de l’abdominoplastie

L’abdominoplastie est réalisée sous anesthésie générale, en chirurgie de jour ou en hospitalisation de nuit : le chirurgien fera le choix le plus adapté en fonction de l’ampleur de l’intervention, préférant la seconde option dans le cas d’une opération très étendue qui, par conséquent, durera également plus longtemps.

La phase préopératoire est caractérisée par une première visite, au cours de laquelle le chirurgien effectue un examen objectif pour évaluer la faisabilité de l’opération et prescrit certains examens de base pour s’assurer de la bonne santé du patient.

Une fois la date de l’intervention fixée, pendant la phase préopératoire proprement dite, il sera demandé au patient de suivre les instructions préopératoires traditionnelles, comme s’abstenir de prendre de la nicotine et de l’aspirine.

Durée de l’opération d’abdominoplastie

La procédure d’abdominoplastie dure entre 2 et 3 heures, selon l’ampleur de l’intervention et la zone à traiter.

Une mini-abdominoplastie ne dure généralement pas plus de deux heures et peut également être réalisée en ambulatoire.

Une abdominoplastie complète, en revanche, peut durer jusqu’à 3 heures dans les situations les plus complexes, et nécessite dans ce cas une nuit de pré-hospitalisation.

Cicatrices et incisions de l’abdominoplastie

L’abdominoplastie implique une seule incision dans la partie supérieure du pubis, par laquelle le chirurgien peut tirer la peau vers le bas et retirer tout excès de peau et de graisse.

La zone sera ensuite suturée par une série de micro-sutures réalisées au niveau des muscles abdominaux avec des points résorbables, ce qui permettra de restaurer la forme et la consistance de l’abdomen et de faciliter l’adhésion de la peau aux tissus sous-jacents.

Si nécessaire, le nombril sera reconstruit dans sa position naturelle grâce à des micro-incisions internes, dont les points de suture devront être retirés après environ 2 à 3 semaines.

La cicatrice de l’abdominoplastie sera assez large, mais aura tendance à s’atténuer et à s’éclaircir au fil des mois : dans tous les cas, il sera toujours possible de la dissimuler sous un slip ou un bikini ordinaire.

La cicatrice de l’ombilicoplastie, quant à elle, sera cachée à l’intérieur de l’ombilic lui-même, et donc invisible.

Site à découvrir pour en savoir plus : https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/abdominoplastie

Ou faire une liposuccion à Paris

La liposuccion, également connue sous le nom de liposculpture, est une chirurgie esthétique visant à éliminer l’excès de graisse corporelle et à remodeler ainsi les zones du corps où la graisse en question a tendance à s’accumuler. Chaque personne a un corps différent, qui a également tendance à accumuler la graisse de manière différente : l’abdomen, les cuisses, les hanches et les fesses sont presque toujours les zones les plus touchées par l’accumulation de graisse, mais la graisse peut également se former dans d’autres zones moins habituelles, comme les mollets, les chevilles, le menton et les bras, surtout après une forte prise de poids. Pour l’accumulation de graisse au niveau du menton et de la région du menton, nous vous recommandons de consulter la page sur la liposuccion du menton. La liposuccion est la technique chirurgicale appropriée pour traiter et éliminer les dépôts de graisse qu’il est impossible ou très difficile d’éliminer par un régime alimentaire et un exercice physique appropriés.

Différences entre la liposuccion et la liposculpture

L’idée qu’il existe une différence entre la liposuccion et la liposculpture est très répandue, même parmi les patients qui abordent cette procédure. En réalité, il n’y a aucune différence entre ces deux procédures. La liposuccion et la liposculpture, bien que de nombreuses personnes pensent à tort le contraire, sont en fait la même procédure. Si la liposuccion est également appelée liposculpture, c’est parce que l’objectif de l’intervention chirurgicale n’est pas seulement d’éliminer l’excès de tissu adipeux, mais aussi de remodeler le corps du patient, afin que l’ensemble de sa silhouette devienne plus harmonieux.

Pour qui la liposuccion est-elle indiquée ?

La liposuccion est indiquée pour tous les patients présentant des dépôts graisseux diffus ou localisés qu’il est difficile, voire impossible, d’éliminer par d’autres méthodes, comme le régime alimentaire et l’activité physique. La liposuccion permet de les éliminer de façon permanente et définitive, dans le but de redonner au corps son tonus naturel et une forme générale plus harmonieuse. Les autres personnes qui peuvent bénéficier d’une liposuccion sont les patients souffrant de lipœdème et de lymphœdème, deux maladies qui sont responsables de l’accumulation de cellules graisseuses ou de liquide dans les tissus. La liposuccion n’est pas recommandée aux personnes souffrant de problèmes cardiaques ou de diabète.

Liposuccion et lipofilling.

La liposuccion peut toujours être associée à un lipofilling lorsque le patient souhaite utiliser la graisse retirée pour combler d’autres zones du corps qui sont affaissées et creuses ou simplement peu volumineuses. Généralement, le lipofilling est effectué dans la zone du visage et des seins : si les joues et les seins sont fins, petits ou peu toniques, il est possible de les remplir avec la graisse retirée par liposuccion, combinant ainsi les deux opérations pour donner au patient une apparence plus jeune et un corps et un visage plus toniques.

Liposuccion et abdominoplastie

La combinaison de ces deux opérations permet de remodeler en profondeur la silhouette par une double action : enlever l’excès de graisse et de peau là où c’est nécessaire et en même temps agir sur la détente des tissus.

L’objectif est de redéfinir certaines zones du corps, telles que l’abdomen, les hanches, les fesses et les cuisses, qui sont compromises par un excès de graisse ou de peau : l’abdominoplastie permet de sculpter et de redéfinir la zone abdominale, notamment en présence d’un relâchement cutané et d’un abdomen flasque ; la liposuccion permet de retirer l’excès de graisse de différentes zones.

Le patient qui nécessite généralement ces deux opérations combinées est un patient qui, après avoir pris du poids, a suivi un régime qui l’a amené à perdre de nombreux kilos et à retrouver sa forme, laissant cependant un excès de peau dans la zone abdominale et quelques dépôts de graisse, qui restent difficiles à éliminer sauf par la chirurgie esthétique.

Liposuccion et lipofilling

La liposuccion peut toujours être associée à un lipofilling si le patient souhaite utiliser la graisse retirée pour combler d’autres zones du corps qui sont affaissées et creusées ou qui manquent simplement de volume.

Généralement, le lipofilling est effectué dans la zone du visage et des seins : si les joues et les seins sont pauvres, petits ou peu toniques, il est possible de les remplir avec la graisse retirée par liposuccion, combinant ainsi les deux opérations pour donner au patient une apparence plus jeune et un corps et un visage plus toniques.

Pré-opératoire et anesthésie

La phase préopératoire de l’opération de liposuccion consiste, comme pour toutes les autres interventions de chirurgie esthétique, en un examen initial visant à évaluer les problèmes du patient, au cours duquel le chirurgien effectuera l’examen objectif habituel pour évaluer la faisabilité de l’intervention, en prescrivant également quelques examens de base pour s’assurer de la bonne santé du patient.

Une fois la date de l’intervention fixée, le patient doit suivre les instructions du chirurgien à la lettre, y compris la traditionnelle abstention préopératoire de nicotine (arrêt du tabac) et d’aspirine.

L’anesthésie utilisée est une anesthésie locale, qui permet au patient de rester éveillé pendant toute la procédure et améliore la récupération postopératoire.

Chirurgie de liposuccion

La liposuccion est pratiquée en chirurgie d’un jour, il n’est donc pas nécessaire de passer la nuit avant ou après l’opération. Comme nous l’avons déjà dit, l’opération se déroule sous anesthésie locale et ne nécessite aucune incision, à l’exception des micro-coupures que le chirurgien pratique ad hoc pour permettre l’insertion sous la peau d’une série de canules vibrantes très fines.

Un site à découvrir pour en savoir plus : https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/liposuccion